FRANçAIS

Cette page a le but d’informer sur l’usage de dénembrement des jours que les peuples d’Anahuac utilisaient, c’est à dire, le tonalpohualli.

Pour pouvoir faire une analyse objective, nous avons prix comme point de référence le travail scientific et consistent du Prof. Rafael Tena: «El calendario mexica y la cronografía». (INAH 1987). A part de ce travail important, il est autant intéressant considérer l’article «Xolpan y Tonalco» de Carmen Aguilera. L’article avait été publié dans les «Estudios de Cultura Náhuatl», vol. 15.

Dans son travail, le professeur Tena démontre que à l’époque de l’arrivée des espagnoles au territoire actuel méxicain, l’an commençait le 13 février du calendrier julien. En plus, il démontre objective- et scientifiquement que les années «acatl» (roseau) commençaient dans un jour «ocelotl» (ocelot), les années «tecpatl» (silex) dans un jour «quiyahuitl» (pluie), les années «calli» (maison) dans un jour «cuetzpallin» (lézard) et les années « tochtli » (lapin) dans un jour «atl» (eau). Le chiffre du jour était d’une unité plus petit que celui de l’année. Par exemple: une année «5 acatl» (5 roseau) commencerait dans un jour «4 ocelotl» (4 ocelot), une année «13 tecpatl» (13 silex) dans un jour «12 quiyahuitl» (12 pluie) etc. ça démontre, en plus, que le calendrier méxica connaissait la correction des années bissextiles. On fesait la correction dans les années «tecpatl», en augmentant un jour «nemontemi» à la fin de l’année (les jours «nemontemi» étaient les 5 derniers jours de l’année et on les considéraient néfastes), ça veut dire que les années tecpatl avaient 6 ou lieux de 5 jours nemontemi.

On se demande donc, comment faire la conversion du calendrier pour nos jours ?

La première correction qu’il faut faire pour employer le «tonalpohualli» dans nos jours, c’est de changer du calendrier julien au calendrier grégorien (en 1582 , on avait éliminé 10 jours qui s’avaient cummulés jusqu’à cette date, en passant directement du 4 octobre 1582 au 15 octobre 1582). En fesant cette correction de ces 10 jours, l’année mexica commençait le 23 février (+/- 1 jour). Ceci est approximatif, parce qu’ en ayant passé toutes ces années après le 1521, dont nous avons le dernier reportage sur le sytème européen ainsi que sur le sytème anahuaquien. On avait fait des corrections au calendrier européen (p. ex. les années 1700, 1800 et 1900 n’étaient pas bissextiles selon le calendrier grégorien). C’est très difficlile de découvrir quel était le sytème employé par la culture d’Anahuac pour compenser l’erreur de la correction bissextile à travers les années. Il n’est pas possbible de répondre à cette question avec absolute certitude. Pour notre but, ce n’est pas nécessaire de connaître quel moyen les peuples d’Anahuac employaient pour faire la conversion avec le calendrier grégorien dans nos jours. Si un «tlamatini» (un sage) de l’ère precuauhtemoczin venait ici dans nos jours, il établirait le compte des jours selon le dénombrement qui avait été fait orginalement et en tenant compte des mouvement astronomiques.

Nous savons que le solstice d’hiver se produit le 22 décembre (aux années bissextiles le 21 décembre). Carmen Aguilera a démontré dans l’article «Xolpan et Tonalco» que la fête de Panquetzaliztli avait lieu deux jours avant le solstice d’hiver. ça veut dire que actuellement, le 22 décembre correspondait au 2 «Atemoztli» et pourtant, l’année commencerait le 24 février, en effet, la date n’est pas loin de la correction originale du 23 février; ça veut dire que les jours du 24 février sont «ocelotl» (ocelot) pour les années acatl (roseau), «quiyahuitl» (pluie) pour les années « tecpatl » (silex), «cuetzpallin» (lézard) pour les années «calli» (maison) et «atl» (eau) pour les années «tochtli» (lapin) où le chiffre du jour est d’une unité plus petite que celle de l’année, comment susmentionné.

Avant de continuer, un détail intéressant: En commençant avec le «tonalpohualli» dans nos jours, comme décrit ci-déssus, nous constatons que le porteur de l’an tombait le 14 mai (le 13 mai pour les années bissextiles), où le soleil travert le zénith de Xochicalco pour la première fois dans l’année. Dans notre rubrique « correction calendrier de Xochicalco » en peut constater que la raison de la correction était précisement de faire coincider le porteur de l’an avec le passage zénital du soleil par ce centre cérémonial. En suite, ce sytème devait être assumé par les toltèques et auparavant, hérité par les mexica et d’autres cultures au centre du Méxique.

Par contre, dans d’autres régions, comme la mixteca, par example, le sytème antérieur, celui avant la correction calendrier, avait encore été uitilisé.

Maintenant, nous vous proposons de consulter la rubrique « Années et jours » dans laquel on trouvera l’explication du fonctionnement du tonalpohualli. On y trouve aussi des conseils pratiques comment calculer facilement les dates dans nos jours, même si on n’a pas le tableau de conversion à la main.

Dans la rubrique « Correction calendrier de Xochicalco », on y trouve l’interprétation de la fameuse correction du calendrier. Celui représenté a la pyramide des serpents emplumés de Xochicalco-Totolhuacan.

En fin, dans la rubrique « Origines du Tonalpohualli », on y trouve quelque commentaires sur comment et où le Tonalpohualli devait avoir été élaboré avec son cicle de 260 jours et à quel jours il commençait à cette époque.

Nous vous souhaitons une bonne et agréable lecture.

Pour des commentaires, questions et remarques, veuillez contacter l’e-mail suivant :

tonalpohualli@bluemail.ch

Merci beaucoup !


ANNEXE / PIERRE DU SOLEIL. LES VINGT SIGNES DU TONALPOHUALLI SONT REPRÉSENTÉ AU CIRCLE INTÉRIEUR.